De la gestion des multiples identités

En un mot, je vais vous résumer comment je le gère : mal. Si on voulait de moi comme espionne, je me déconseillerais vivement (sauf si le but est de se faire prendre, je pense que je serais plutôt douée). Je vois des tas d’auteurs qui s’en sortent très bien et je me dis qu’il me manque un gène spécifique pour le mensonge (y compris par abstraction).

Il y a trois ans, en créant mon premier pseudo pour poster sur fanfiction.net, je voyais l’histoire un peu comme ça :

Bruce Wayne

En digne Bruce Wayne, j’avais tout l’attirail de Batman bien dissocié de mon identité IRL. Une adresse mail attitrée, pas d’infos personnelles circulant sur le net sous ce pseudo, pas de photo, aucun nom cité, aucune ville mentionnée… Bref, je ne suis peut-être pas une orpheline multimilliardaire, mais j’avais plutôt bien pensé la séparation des identités. Après tout, il ne fallait pas que quiconque apprenne à quel genre de loisir débauché je m’adonnais (rien de répréhensible, ne prévenez pas les services sociaux : juste des fanfictions yaoi même si certains pourraient considérer ça comme un crime)

Mais ça n’a pas duré. Parce qu’à moins de n’interagir avec personne (ce qui va un peu à l’encontre du côté communautaire des sites de fictions/fanfictions), on finit toujours par lâcher un peu de soi. Enfin, sans raconter sa vie, quand au bout de quelques échanges, on se lie et se trouve des points communs avec d’autres lecteurs ou auteurs, on étend les sujets de conversation. Logique.

Du coup, quelques infos ont « fuité » sur le net : des photos, la mention de ma région et de la grande ville avoisinante. Mais aussi IRL : le nom des forums que je fréquente, un ou deux titres de fics publiées sous ce pseudo. Et là, l’équilibre est plus délicat. Parce que, si le lien n’est pas évident, il suffit de quelques recherches ciblées (en tout cas, pour les connaissances IRL) pour retrouver mon identité du net. Alors, je me sens davantage un Superman à lunettes et sans collants.

 Clarck Kent

En revanche, maintenant que j’ai ce pseudo plus « professionnel », mon numéro d’équilibriste se casse la gueule. La multiplication d’adresses mail n’a pas évité le problème, j’ai géré ça comme une bille dès le départ. Au final, je réalise qu’il ne faudrait pas bien longtemps pour retrouver mon autre pseudo, mes autres fics…

Alors, je me suis retrouvée devant ce choix cornélien : Est-ce que j’attends, la boule au ventre, que quelqu’un fasse le rapprochement (ou que, dans un jour d’inattention, je fasse une gaffe) ? Ou est-ce que je prends les devants ?

Comme j’assume toujours mes erreurs mon manque complet d’organisation, quelles qu’en soient les conséquences, je pense que c’est à moi de mettre les choses au clair (on ne pourra pas me reprocher des cachotteries). Bon, ce petit pamphlet surprendra davantage mes amis IRL qui auraient pu arriver sur cette page (et qui le resteront ensuite, hein^^). Donc, voilà :

tony

Publié par

Magena Suret

Magena Suret a toujours eu la tête dans les nuages et le nez dans un bouquin. Après des années à développer son style dans la communauté riche et active de la fanfiction, elle se tourne vers l’édition avec un joli bagage, puisqu’elle publie sur le net depuis 4 ans. La romance érotique et le M/M étant ses sujets de prédilection, elle écrit le plus souvent dans ces genres, mais elle aime aussi relever des défis et met un point d’honneur à toujours se renouveler !

4 réflexions au sujet de “De la gestion des multiples identités”

  1. Tu viens de me faire mourir de rire!! Mais, oui, c’est chaud ce petit numéro comme tu le dis. Et effectivement, je pense que c’est assez compliqué à gérer. Effectivement, on sympathise avec des personnes, on se rencontre, on échange et forcement oui, bon on donne des infos perso. C’est obligatoire (ou alors chapeau à ce qui parvienne à ne rien laisser filtrer).

    Perso IRL, j’ai protégé que moyennement en fait, vu que ma famille, mes amies savent quel est mon pseudo du net et ce que je fais. Ils sont prévenus de la teneur de mes écrits, libres à eux de s’y essayer s’ils n’ont pas peur. C’est plus par rapport au boulot que j’espère encore réussir à maintenir le masque en place et que je fais encore des efforts pour être attentive, mais je sens qu’un de ces quatre, je vais me manger.

    1. Tant mieux, c’était un article détente XD
      Franchement, je ne sais pas comment s’en sortent ceux qui distinguent plusieurs pseudos. Il faut croire que je ne réfléchis pas assez avant de faire certaines choses, je suis un peu trop spontanée^^ Mais c’est aussi plus intéressant comme ça que de devoir calculer le moindre truc qu’on écrit…
      Sinon, j’essaie aussi de garder ma vie professionnelle à l’écart. Mais pour ça, c’est plus simple. Déjà, je n’ai quasiment pas de collègues sur mon FB (et je les ai paramétrés pour ne pas voir toutes mes publications) et je parle peu de ma vie au boulot (les enfants pour ça sont une bénédiction : c’est un sujet bateau qui évite les confessions trop personnelles). En tout cas, je comprends que tu préfères rester discrète à ce sujet.

  2. Excellent ! XD
    Oui, c’est exactement ça.
    Personnellement, grâce à vos deux expériences, la discussion que tu as lancée à ce sujet récemment, et beaucoup de réflexions, je pense avoir trouvé un compromis qui me va : un pseudo du net que je ne cache pas à ma famille et mes amis, et un pseudo plus « sérieux » dans lequel j’ai inséré l’initiale de mon pseudo du net et qui me permet de faire le lien entre les deux quand je veux en transformant tout simplement cette initiale en le pseudo qu’elle représente.
    Donc, pour l’instant, je contrôle pas trop mal. Mais ça va aussi parce que j’ai décidé dès le début d’accepter que le lien soit fait entre ces deux pseudos.
    Quant à mon vrai nom, il n’est pas loin du tout et quelqu’un qui voudrait le connaître n’aurait pas de mal à le retrouver avec les diverses infos que j’ai pu donner de-ci de-là sur le web, mais je n’ai pas envie de vivre en me prenant la tête avec ça.

    1. C’est vrai que ce n’est pas une chose à laquelle on réfléchit au départ (enfin, moi, ça ne m’a pas effleuré l’esprit).
      J’ai eu des doutes quant au lien entre les pseudos, mais je me rends compte que c’était davantage par égard pour mon mari ou les enfants. Je suis toujours partie du principe qu’on ne peut pas plaire à tout le monde et que les gens qui tiennent vraiment à nous, nous acceptent tel qu’on est. J’ai eu des expériences qui m’ont confortée dans cette idée : plus on doit faire d’efforts pour plaire à quelqu’un, moins cette personne en vaudra la peine au final…
      Donc, je verrai si j’ai des réactions dans l’avenir, mais tu as raison de ne pas te prendre la tête : à part t’angoisser, ça ne change rien^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s