Bilan camp NaNo

Camp-Winner-2015-Web-Banner J’ai rompu avec mes titres de chansons pour les titres de mes articles parce que la seule qui me venait à l’esprit m’aurait valu la haine des parents encore traumatisés par Dora l’exploratrice (et ne croyez pas qu’avec trois garçons, j’ai été épargnée 😉 ) (vous avez cliqué sur le lien ? Dommage XD).

Mon camp NaNo

Donc, avec un wordcount de 15 547 mots au 28 avril, j’ai réussi mon camp NaNo. Et j’ai découvert vraiment le système des cabines cette année. Je ne m’étais jamais trop intéressée à la question, mais Hope Tiefenbrunner a fait le camp également et m’a invitée à la rejoindre.

Et c’est top ! C’est clairement un gros plus par rapport au NaNo classique. C’est vrai qu’en novembre, il y a les forums, les groupes FB, les rencontres… mais je suis plutôt réservée et il me faut toujours du temps pour apprivoiser une communauté et oser y intervenir, surtout quand nombre de participants se connaissent depuis des années (mais je finis toujours par me lancer, quand je suis prête XD).

Du coup, avec ce système et la possibilité de choisir les membres de sa cabine (j’en étais restée à l’attribution aléatoire), on obtient deux graphiques de stats : le nôtre et celui de la cabine, avec les objectifs cumulés de tous les participants. On était deux pour cette édition, chacune 15k mots, donc un graphe sur 30k mots. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est très motivant de ne pas affronter seule dans son coin l’objectif du wordcount.

Et c’est certainement le fait de « travailler » en équipe qui m’a fait écrire un peu tous les soirs pour tenir cet objectif. Parce que je me serais sentie coupable de planter l’objectif de notre cabine (alors que toute seule, je n’aurais eu aucun scrupule, je pense, à faire passer d’autres choses avant mon wordcount).

Donc bilan positif pour ma part, et encore plus pour ma binôme. Si vous voulez lire son retour, c’est par là.

J’ai donc bien avancé sur ma fic SF et je vais avoir une première phase de corrections avant de poursuivre l’écriture (ou je vais me noter mes quelques idées en sachant que ça change la trame temporelle du départ). J’estime que j’en suis à un tiers de mon histoire, mais comme tout le monde le sait, parfois les personnages en décident autrement et on se retrouve avec 15 chapitres non programmés ;).

Allez, pour mon le plaisir, voici le début tel qu’il est actuellement (donc il va être modifié, mais pas énormément)(je pense) :

              Eliott s’arrêta à l’autre bout de la place et observa le bâtiment qui se dressait devant lui. Tout à ses pensées, il n’avait pas réalisé que ses pas l’avaient mené à l’endroit même qu’il redoutait. La tour, aux parois vitrées, était impressionnante au milieu des gratte-ciels du quartier des affaires. Rien dans sa conception ne la rendait plus originale qu’une autre, pourtant sa sobriété faisait d’elle la plus imposante. Ou peut-être était-ce dû à son emplacement, au cœur de tous ces immeubles de bureaux qui tentaient vainement de l’égaler. Ou, tout simplement, le logo qui surplombait son entrée suffisait à inspirer le respect et n’importe quel taudis aurait pu se trouver là et conserver cette aura gênante.

La foule animait la place et Eliott prit appui contre un mur pour observer le ballet des allées et venues. Certains ne faisaient que traverser d’un pas rapide quand d’autres consultaient leur montre ou scrutaient les alentours. D’autres encore avaient un téléphone vissé à l’oreille et parlaient avec animation. Tous n’avaient qu’un but et ce n’était pas l’intérêt de l’entreprise qu’ils défendaient à un moment donné. Seule leur propre réussite comptait, aux dépens parfois de personnes qui ignoraient tout ce qui se tramait dans ces bureaux. Il attira quelques regards curieux puis aussi vite désintéressés : il savait qu’il devait donner l’impression d’être égaré. Aucun touriste ne s’attardait par ici, mais Eliott n’était pas dans son élément et cela sautait aux yeux. Toute cette agitation lui donnait le tournis, surtout en sachant qu’il allait bientôt devoir s’y fondre comme s’il y avait toujours appartenu.

Un mouvement d’ailes au-dessus de lui attira son regard et il se retint de rouler des yeux en apercevant Falco perché sur un lampadaire. Le corbeau coassa pour signaler qu’il avait été repéré, mais son propriétaire n’osa pas les rejoindre. Être vu dans ce quartier pour D. n’était pas une idée brillante et être aperçus l’un en présence de l’autre devenait dangereux. En particulier pour Eliott. Après quelques minutes à ignorer la boule d’angoisse dans sa gorge, il se décida à rebrousser chemin. Tout le long du trajet, Falco l’escorta. Le corbeau le devançait parfois et Eliott le retrouvait quelques rues plus loin, guettant son arrivée. Cette surveillance était aussi rassurante qu’irritante et il comptait bien le faire savoir à D. quand celui-ci daignerait se montrer.

Alors, D. n’a pas encore de prénom officiel, mais il a déjà une histoire, une famille et tout ce qu’il faut (il va finir par rester D. ? Dé ? Day ?).

On ne voit pas un soupçon de SF au début et ça a grandement perturbé mon premier lecteur (mon chéri) à qui j’avais vendu le truc comme une histoire de super héros (bon, les premiers indices apparaissent dès le paragraphe suivant), mais si, je confirme, les deux personnages évoqués ici ont des pouvoirs et vont combattre les méchants (dont un très sexy^^).

Ce camp NaNo aura aussi été l’occasion de faire un point sur mes projets et j’en ferai un article plus tard. Sur ce, eh bien, je retourne corriger !

Publié par

Magena Suret

Magena Suret a toujours eu la tête dans les nuages et le nez dans un bouquin. Après des années à développer son style dans la communauté riche et active de la fanfiction, elle se tourne vers l’édition avec un joli bagage, puisqu’elle publie sur le net depuis 4 ans. La romance érotique et le M/M étant ses sujets de prédilection, elle écrit le plus souvent dans ces genres, mais elle aime aussi relever des défis et met un point d’honneur à toujours se renouveler !

4 réflexions au sujet de “Bilan camp NaNo”

  1. La suite ! La suite ! Oui, il faudra reprendre un peu ce début, mais ça fait déjà envie. Ça fait un moment que je ne t’ai pas lue sur une nouvelle histoire. J’ai hâte. 🙂

    1. 😀
      Oui, il va passer à la moulinette parce que la scène suivante, déjà, va être modifiée. (et il me faut toujours quelques pages pour bien me mettre dans l’histoire et on sent toujours que le début rame… donc la correction est indispensable).
      En tout cas, ça me fait plaisir que ça te tente^^
      Et c’est vrai que depuis quelques mois, j’ai beaucoup travaillé sur des réécritures. Du coup, ça me fait du bien aussi ce nouveau projet ;).

  2. J’avais déjà répondu à Hope sur les cabines, mais bon j’ai tellement eu une bonne expérience, que j’ai envie de le crier sur tous les toits.
    J’ai fait deux cabines pour l’instant, l’année dernière c’était sympa, mais à la fin tout le monde est parti de son côté. Mais cette année, on s’est vraiment bien entendu, tellement qu’on a décidé de se retrouver en juillet.

    Bravo pour la réussite de ton camp nano !

    1. Oui, j’avais vu ta réponse :). Et c’est cool que tu sois tombée sur de bonnes personnes et que vous remettiez ça en juillet !
      Nous aussi, on va se relancer si on est disponibles (et Valéry va peut-être nous rejoindre 😉 ).
      Et merci pour les félicitations. J’ai vu que tu avais aussi ton badge, alors bravo à toi aussi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s