J’aime la fanfiction, pas le plagiat

Depuis quelques jours, la planète Facebook est secouée par la découverte de nombreux plagiats : les auteurs de ces plagiats reproduisent, mot pour mot, des textes d’auteurs connus et populaires, en se contentant de modifier les prénoms des protagonistes (souvent pour des noms de chanteurs bien connus eux aussi 😉 ).

Je ne me prononcerai pas sur le RPF (Real People Fic), mais sur ce type de plagiat qui, malheureusement, n’est pas très innovant (les skyblogs ont vu ce procédé fleurir il y a des années, déjà).

Ce qui me chagrine, c’est l’amalgame entre fanfiction et plagiat qui se ressent. Les « auteurs » de ces plagiats prétendent ne faire que de la fanfic et qu’on nuit à leur « travail ». Certains commentaires sous les posts des auteurs originaux condamnent la fanfic parce que ce ne serait que du plagiat.

Et je suis juste… Non. Écrire de la fanfiction, c’est top. Et on n’est pas dans le plagiat, on ne vole pas un travail pour en tirer des bénéfices. Tout comme lire de la fanfic ne fait pas de nous des complices en privant un auteur de ses revenus.

Plagier, c'est risquer d'être puni. A bon entendeur :)
Plagier, c’est risquer d’être puni. A bon entendeur 🙂

1 – La fanfiction, c’est interdit.

Oui. Non. En fait, c’est plus subtil. Les œuvres, qu’elles soient littéraires, audiovisuelles ou autres, sont protégées par la propriété intellectuelle.

En ce qui concerne la fanfic, ou les fanworks en général, la pratique est tolérée tant que leurs auteurs ne font pas de profits. Il y a quelques auteurs qui y sont opposés, comme Anne Rice ou George R.R. Martin (avec la particularité que les fanfics sont encore possibles si on se base sur la série HBO et non ses romans). Pour plus d’infos.

Le principe de base est de ne pas partager de fanfics sur les œuvres de ces auteurs. C’est une question de respect. Et ça peut devenir une question légale si vous êtes pris et ça fait mal. Si vraiment vous tenez à écrire une fanfic sur Entretien avec un vampire, faites-le, mais gardez-là pour vous. Ne la partagez pas en ligne^^.

 

2 – La richesse de la fanfiction

Alors, on est d’accord que reprendre mot pour mot un roman/un scénario/un jeu vidéo en y ajoutant les personnages que vous aimez, ce n’est pas de la fanfic. Ce qui s’en rapprocherait le plus, mais qui demande un vrai travail, ce serait ce qu’on appelle la fusion : prendre les personnages d’un univers pour les transposer dans un autre. Par exemple, vous rêvez de voir les personnages de Supernatural dans Hot Fuzz ? (pourquoi pas ?) L’idée, ici, n’est pas juste de retranscrire le film : l’auteur va reprendre quelques scènes clés ou la trame, mais tout ne va pas se passer de la même façon, ni même se finir comme le film.

On peut aussi trouver des crossover : des personnages d’un univers qui rencontrent ceux d’un autre le temps d’une histoire (les séries et les films le font bien régulièrement pour réussir à attirer les fans d’un show vers l’autre).

Les UA (Univers Alternatif) sont courants pour transposer les personnages dans notre réalité. Par exemple, Twilight perd ses vampires et tout ce petit monde est humain avec les mêmes considérations que nous.

Le principe de la fanfic, c’est qu’il n’y a quasiment aucune limite. On y a une liberté qu’on peut difficilement retrouver quand on est dans une création à but commercial.

Il faut respecter ce dont on a parlé à la partie précédente, mais au-delà, l’imagination peut être débridée.

On peut intégrer à une fanfic des liens vers une playlist, des illustrations… Des choses qu’on ne peut pas vraiment se permettre en édition pour des raisons de coût. On ne s’inquiète pas de la longueur ou de la forme (j’ai lu une fanfic brillante sur Captain America sous la forme d’un article de presse et découvert une autre sur Teen Wolf sous la forme d’un CV et d’annotations). On n’a pas de pression pour un HEA (Happily Ever After), on peut tout aussi bien tuer un personnage principal. On peut reprendre les éléments qu’on aime, ignorer les autres, « fixer » le canon (l’œuvre originale) comme on aurait voulu le voir.

Un grand nombre de fanfictions traitent de la romance, voire sont érotiques. Il ne faut pas nier qu’il s’agit aussi de satisfaire nos désirs de fangirls 😉 (ou fanboys^^). Par exemple, en 2015, sur AO3, voici le top 25 des pairings (couples) et le nombre de fanfics qui leur ont été dédiées :

Top 25 des pairings sur AO3 en 2015 (source : centrumlumina.tumblr.com)
Top 25 des pairings sur AO3 en 2015 (source : centrumlumina.tumblr.com)

Vous pouvez retrouver l’intégralité du top 100 et une petite étude associée (en anglais) ici.

Ceci dit, peut-on résumer la fanfic à des romances ou à des PWP (Plot ? What Plot ? Du porno sans scénar’…) ?

Non. Quand je lis de la fanfic, mon chéri me demande souvent : « Qui couche avec qui, cette fois ? » ou « T’as pas honte de lire ça en public ? » (disons-le, il me charrie pas mal à ce sujet parce qu’il sait parfaitement que, non, je n’ai pas honte : je peux lire des trucs très hot sans même sourciller lors d’une réunion de famille ou pendant les bandes-annonces d’un Disney au ciné *chacun ses dons XD*).

FANFICTION

Et plus souvent que vous ne pouvez l’imaginer, je lui réponds qu’il est à côté de la plaque parce que je lis une scène d’introspection sur un personnage, explicitant ses motivations. Ou une histoire de voyage dans le temps qui fixe ce qu’on n’a pas aimé dans le canon (franchement, je me serais bien passée de la mort de Ace dans One Piece).

En fanfic, on peut s’intéresser aux personnages secondaires, compléter des scènes passées sous silence dans le canon, on écrit sur le passé ou les événements qui ont mené à un instant, on écrit pour combler une attente entre deux tomes d’une saga, pour ne pas abandonner des personnages quand elle se termine… Et il y a des histoires brillantes à découvrir !

Fanfiction : parce que l'histoire n'est pas terminée tant qu'on ne l'a pas dit.
Fanfiction : parce que l’histoire n’est pas terminée tant qu’on ne l’a pas dit.

 

3 – Pourquoi écrire de la fanfiction ?

La fanfiction est un excellent laboratoire d’expériences.

  • La technique. N’importe quel auteur vous confirmera que c’est compliqué de créer tout un univers, des personnages et une intrigue. Quand on commence à écrire, ça peut paraître insurmontable.

Avec la fanfic, on a déjà des bases : soit des personnages, soit un univers et on peut se concentrer sur l’intrigue ou sur son style. On prend de l’assurance sur notre capacité à raconter une histoire et, petit à petit, on peut s’éloigner du canon : créer nos propres personnages, développer notre propre univers… La pratique est ce qui nous rend meilleurs et la fanfic peut nous aider à prendre confiance.

La fanfic est un point de départ incroyable pour écrire des fictions originales.
La fanfic est un point de départ incroyable pour écrire des fictions originales.

 

  • La représentation. En édition, on voit surtout des tropes (situations) ou des personnages qui ont déjà fait leurs preuves. C’est assez logique puisqu’il y a un enjeu commercial et qu’un éditeur va limiter ses risques en proposant quelque chose qui a déjà pas mal de chances de fonctionner auprès du lectorat.

En fanfic, on n’a pas ces contraintes. Donc on peut se permettre de façonner un univers plus proches de notre réalité et de s’intéresser à des questions sociétales. Une Hermione à la peau noire n’est pas inédit pour ceux qui sont dans le fandom Harry Potter. Une histoire où l’un des personnages utilisés a un handicap, non plus. Les questions de genre, d’orientation sexuelle et/ou romantique sont aussi souvent abordées.

La fanfic permet aux auteurs et aux lecteurs d’apprivoiser des notions, ou de mieux se retrouver dans leurs œuvres favorites.

 

  • Le rassemblement. La fanfiction a un fort effet de communauté. Tout simplement parce que les lecteurs et les auteurs d’un fandom sont consommateurs de l’œuvre originale.

Et c’est toujours agréable de pouvoir se réunir, échanger et communiquer autour d’un centre d’intérêt commun.

 

  • Le plaisir. Soyons clair : la fanfic ou n’importe quel fanwork, c’est aussi (et peut-être avant tout) pour le fun ! Parce qu’on s’amuse avec quelque chose dont on est fan, parce qu’on satisfait un fantasme (que ce soit en exploitant un thème que l’on adore et trop rarement vu ou en mettant en couple des personnages qui ne le seront jamais dans l’œuvre originale malgré le potentiel).
tumblr_static_filename_640_v2
Je ne vais pas nier les dérives qu’on peut trouver ou la qualité hétérogène dans les fandoms, mais ce n’est pas le propos ici : c’est un article fanfic!positivity 😉

Et quand on est déjà un auteur plus ou moins chevronné, écrire sur un fandom peut être une parenthèse très agréable ;).

 

En conclusion,

La fanfic, contrairement au plagiat, se conçoit dans le respect de l’auteur. Tout du moins, c’est la vision que j’en ai. Et je sais qu’elle est partagée par nombre d’auteurs de fanworks.

Les auteurs d’aujourd’hui sont aussi nombreux à être passés par la case fanfiction avant d’être publiés, ou la pratiquent encore. Pour vous donner une idée, vous pouvez trouver sur cet article une liste non exhaustive d’auteurs ayant écrit de la fanfiction.

Il y aurait certainement encore beaucoup de choses à dire et je ne doute pas de penser à d’autres arguments/détails, mais je crois avoir fait passer le message.

Aux plagieurs : non, ce que vous faites en recopiant un texte intégralement, n’est PAS de la fanfiction.

A ceux qui ne connaissent pas le milieu de la fanfiction : non, il ne s’agit pas de voler l’artiste original et vous pourriez être étonnés de la créativité que le fandom génère.

 


En plus des liens dans mon article, je vous conseille ce site bourré d’informations 🙂

Publié par

Magena Suret

Magena Suret a toujours eu la tête dans les nuages et le nez dans un bouquin. Après des années à développer son style dans la communauté riche et active de la fanfiction, elle se tourne vers l’édition avec un joli bagage, puisqu’elle publie sur le net depuis 4 ans. La romance érotique et le M/M étant ses sujets de prédilection, elle écrit le plus souvent dans ces genres, mais elle aime aussi relever des défis et met un point d’honneur à toujours se renouveler !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s