À vos marques, prêts, NaNoTez !

cocotte-ruban

Eh oui ! C’est déjà cette époque de l’année (et, oui, mon titre d’article est tout pourri, mais si les pâtissiers peuvent le faire…).

Le NaNo a officiellement commencé hier. Comme d’habitude, je ne démarre que le 2 parce que 30 jours pour 50k mots, c’est trop facile et qu’il faut bien un handicap parce que le 1er novembre est l’anniversaire de n°1 et je n’ai pas vraiment le temps d’écrire.

Pour cette année, j’avais décidé de m’y prendre en avance et de mieux préparer le terrain, mais ce n’est pas encore ça.

J’ai terminé une correction et validé un projet de couverture pour mon éditrice, mais je ne suis pas venue à bout de mon autre correction (ce qui repousse encore une éventuelle date de soumission) et je doute d’avoir le luxe d’y passer du temps pendant ce mois de novembre…

 

Pour ce NaNo

Après une année 2015 passée principalement à faire des réécritures ou des corrections, j’ai un grand besoin de créer quelque chose de nouveau.

J’ai quelques projets en cours qui auraient pu profiter de l’élan du NaNo pour avancer, voire être bouclés, mais je ne me sens pas l’envie ou le courage de me replonger dans ces univers ou dans mes notes.

Voilà donc le point critique : j’avais dans l’idée d’être mieux organisée, avec un plan et tout, mais on ne change pas totalement du jour au lendemain. Du coup, j’ai une idée assez précise des personnages et un découpage avec des repères de temps pour l’avancement de mon intrigue.

Sur mes précédents textes, j’ai remarqué qu’en planifiant beaucoup (trop), je me heurte à différents problèmes et je me décourage parce que j’ai l’impression que mon intrigue et mes personnages deviennent artificiels à force de vouloir suivre le plan. En revanche, si je me lance sans filet, je vais avancer vite au début, avec tout l’enthousiasme de la création, puis la frénésie va s’essouffler et je vais me retrouver avec un texte inachevé sur les bras.

Comme j’en discutais sur Facebook, il me semble, il me faut toujours un peu de temps pour trouver le bon rythme dans une histoire et apprivoiser mes personnages. Mes corrections les plus pénibles sont toujours les débuts de textes : quand je tâtonne encore pour trouver mes marques. La différence avec la fin est flagrante, même si la période d’écriture est concentrée.

C’est pourquoi, je tente un semi-plan : j’ai détaillé les deux premiers chapitres avec les POV de mes héros et pris quelques notes sur les chapitres suivants pour savoir où, à quel moment et dans quelles conditions ils vont se retrouver, mais sans savoir comment ça va se dérouler. Ainsi, j’ai mon garde-fou mais assez de liberté pour laisser évoluer mes personnages.

De plus, il y a un enjeu qui me met à chaque fois en défaut lorsqu’il y a une deadline : ne pas faire de corrections en cours d’écriture.

C’est un très gros point noir pour moi : quand je me pose pour écrire, je peux passer deux ou trois heures à reprendre ce que j’ai fait auparavant et n’écrire qu’un ou deux paragraphes. Ce qui est une catastrophe en terme de productivité. Alors, il va vraiment falloir que je prenne sur moi pour avancer sans me retourner (il me restera décembre pour pleurer)(ou, si je ne résiste pas à la correction, je reprendrai ma bêta en attente).

 

Bon NaNo à tous !

 

We need more safe sex books

WNMSSB

We need more safe sex books est officiellement ouvert !

 

Pour ceux qui sont venus à la Yaoi Yuri Con 4, et qui sont passés sur notre stand, à Valéry, Viviane et moi, vous avez peut-être eu l’occasion d’échanger avec nous à propos de ce projet. Et nous avons été ravies de l’accueil qui lui a été réservé :).

Pour les autres, il est né d’une constatation : dans la romance, le sujet du safe sex est rarement abordé.

Il y a plusieurs raisons, autant du côté des auteurs que de celui des lecteurs : il peut s’agir d’un choix délibéré, parce que les lecteurs trouvent que cela casse l’aspect sexy des scènes ou parce que l’auteur estime qu’une fiction n’a pas à coller à la réalité. Et nous respectons ce choix.

Ceci dit, nous avons aussi constaté que d’autres lecteurs déploraient ce manque de réalisme dans les romances contemporaines. Ou que les auteurs auraient bien aimé introduire ces notions sans savoir comment s’y prendre.

Et parfois, tant que la question n’avait pas été soulevée, ils n’avaient pas conscience que ce pouvait être un problème.

Le but de ce projet est de proposer des articles sur différents thèmes, avec des solutions pour aborder de manière réaliste ces sujets dans toutes les romances ou romances érotiques : M/F, M/M, F/F, ménage, bi….

Mais aussi de publier des témoignages sur ce qui plaît ou manque dans les romances, des extraits de scènes sexy pour prouver qu’on peut éviter les comportements sexuels à risque tout en gardant lesdites scènes drôles ou émoustillantes. Bref, que le safe sex, c’est hot ;).

Les administratrices sont Valéry K. Baran, Louise Laëdec et moi-même. Nous sommes toutes trois auteurs de romance érotique et avons à cœur de donner des comportements sexuels responsables à nos personnages.

Sur le blog, vous pouvez retrouver tous nos articles, dont le premier traite de la distinction entre contraceptif et préservatif.

Si vous le souhaitez, nous vous encourageons à participer au projet : en partageant nos articles ou en proposant vos propres sujets, en nous soumettant des témoignages ou des extraits.

Rejoignez-nous sur notre page Facebook ou sur notre Twitter suivre toutes nos actualités !

 

Bon débarras 2014 et bienvenue 2015 !

Au cas où le titre ne vous aurait pas donné l’indice voulu, je vais expliciter : 2014 a été une année longue, fatigante et pas du tout regrettée. Donc, oui, je suis bien contente qu’elle soit terminée celle-là et j’attends beaucoup de 2015.

En résumé, c'était moi il y a encore 3 jours...
En résumé, c’était moi il y a encore 3 jours…

Continuer la lecture de Bon débarras 2014 et bienvenue 2015 !

Mon expérience NaNo

En préambule, je tiens à préciser que ce dont je vais parler n’est que mon ressenti et ma conception de ce challenge. Les exemples que je cite ne sont que cela : des exemples. Je ne tiens pas à porter de jugement et chacun vit cet événement selon ses désirs et ses objectifs.

(oui, c’est lourd, mais j’ai vu des conversations à ce sujet partir en vrille, donc on pose les bases^^)

10665284_10205246962442003_1366162794476493089_n

Continuer la lecture de Mon expérience NaNo

C’est la rentrée !

Je sais, c’est le titre-bateau par excellence, mais souvenez-vous que je déteste trouver un titre, alors celui-ci est PARFAIT !

Bref, c’est la rentrée et la panique qui l’accompagne : tout le monde reprend (boulot, école, crèche, sport…). Reprendre un rythme, c’est compliqué, surtout après l’été. Mais c’est aussi une bonne chose : parce que pendant l’été, on a cumulé les expériences. Et, pour moi, ça rime avec inspiration. Du coup, ce rythme réglé comme du papier à musique, c’est le bon plan : au moins, je sais que je pourrai me poser quand les enfants sont couchés !

Continuer la lecture de C’est la rentrée !

Un vrai faux bilan

Pourquoi ce titre ? Parce que ça fait bien trois mois que mon activité sur le net a connu une chute mémorable. Du coup, c’est un bilan global, sans entrer dans les détails (parce que j’ai une mémoire de poisson rouge parfois et que je serais bien incapable de retrouver une chronologie sur trois mois…). Continuer la lecture de Un vrai faux bilan

Écrire de façon linéaire… ou pas ?

Ce mois-ci, j’avance un peu dans mes projets. Le seul problème, c’est que ce que j’écris ne sera sûrement jamais exploitable ! Et pour cause : j’écris pour écrire, pour reprendre un rythme, mais je n’arrive pas à suivre ma méthode habituelle.

temps51

Continuer la lecture de Écrire de façon linéaire… ou pas ?

De la gestion des multiples identités

En un mot, je vais vous résumer comment je le gère : mal. Si on voulait de moi comme espionne, je me déconseillerais vivement (sauf si le but est de se faire prendre, je pense que je serais plutôt douée). Je vois des tas d’auteurs qui s’en sortent très bien et je me dis qu’il me manque un gène spécifique pour le mensonge (y compris par abstraction).

Il y a trois ans, en créant mon premier pseudo pour poster sur fanfiction.net, je voyais l’histoire un peu comme ça :

Bruce Wayne

Continuer la lecture de De la gestion des multiples identités